lundi 25 mai 2015

Les tribulations d'un jeune médecin...



 Les confessions de Mr Harrison
d'Elizabeth Gaskell




L'auteure

Elizabeth Gaskell fait partie de la grande et talentueuse cohorte des romancières anglaise du XIXe siècle, aux côtés de Jane Austen, Charlotte, Emily et Anne Bronté et George Eliot.
Ses romans et nouvelles se distinguent par leur charme, leur vivacité, leur humour, leur intelligence et même leur courage, si l'on songe au tollé que soulevèrent au moment de leur parution certains d'entre eux, jugés beaucoup trop progressistes par une partie de la bourgeoisie d'outre-Manche. Malgré ses nombreuses occupations, cette femme de pasteur et mère de quatre fille a trouvé le temps de laisser à la postérité une œuvre foisonnante. (Éditions de l'Herme - 2010)
 

Bibliographie - ses romans les plus connus

Nord et Sud
Femmes et filles
Cranford
Les amoureux de Sylvia
La sorcière de Salem
Ruth
Mary Barton
etc...








Voici ce que l'on découvre en 4ème de couverture
Tout en cheminant jusque chez moi, Jack me dit : " Ma parole, Frank ! Ce que j'ai pu m'amuser avec la petite dame en bleu. Je lui ai dit que tu m'écrivais tous les samedis pour me raconter les événements de la semaine. Elle a tout gobé. " Il s'arrêta pour rire, car il était secoué par de tels accès, de tels spasmes d'hilarité, qu'il n'était plus en état de marcher.     
"Et je lui ai dit aussi que tu étais amoureux fou, nouveau spasme, d'une personne dont je n'avais pas réussi à t'arracher le nom, mais qui avait des cheveux châtain clair - bref, j'ai peint d'après nature et décrit avec précision tout ce que j'avais sous les yeux ; puis j'ai ajouté que je voulais à tout prix voir ta bien-aimée et la supplier d'avoir pitié de toi, car avec les femmes tu étais le garçon le plus timoré, le plus poltron du monde.
" À ces mots, il fut saisi par une crise de fou rire si violente que je crus qu'il allait rouler sur le pavé. " [...] Je finis par être obligé de rire, si furieux que j'eusse été jusque-là; son impudence était irrésistible."

Mon avis
Il ne faut pas s'attendre à un livre palpitant dans lequel une intrigue vous tiendrait en haleine page après page. Non. Ce court roman se lit très sereinement. On y trouve quelques préoccupations des milieux favorisés de l'époque, comme les réceptions, les promenades en calèche, le qu'en-dira-t-on... mais aussi des amourettes et des quiproquos.
L'écriture d'Elizabeth Gaskell est souvent ironique, presque malicieuse. On s'amuse des tribulations d'un jeune médecin de campagne en quête d'une future compagne. Convoité et attiré tour à tour, ce jeune homme découvre le petit monde qui peuple le village de Duncombe et finit par y trouver sa place après quelques péripéties parfois cocasses !
C'est un livre que j'ai bien aimé pour la plume de l'auteure et pour le côté frais de l'histoire. Si on ajoute à ceci, l'époque, l'humour "So British, le sarcasme à peine déguisé de l'écrivaine, on comprendra que j'ai lu les dernières pages avec le sourire !
 

2 commentaires:

  1. Nord et Sud, Cranford, deux romans d'Elizabeth Gaskell que j'ai particulièrement appréciés. Mon prochain sera justement Les confessions de Mr Harrison, qui m'attend sagement sur mon étagère depuis quelques mois :-)

    RépondreSupprimer
  2. Bonne idée, c'est un bon moment de lecture :)

    RépondreSupprimer