dimanche 5 juillet 2015

Darkwind

Darkwind - Mécanique infernale

 Darkwind

Mécanique infernale - Tome 1

de Sharon Cameron

Titre original : The Dark Unwinding






Sharon Cameron est une romancière américaine, elle vit à Nashville dans le Tennessee.
En dehors de l'écriture, Sharon consacre beaucoup de temps à des activités bénévoles : elle est généalogiste, Présidente d'un groupe de théâtre, coordonnatrice d'une société d'auteurs et illustrateurs.
Elle est aussi une maman très occupée.


Bibliographie

2012 "The dark unwinding" T1
2013 "A spark unseen" - T2
2015 "Rook"






la 4ème de couverture
Titre original
Angleterre, 1852. Katharine est envoyée par sa tante et tutrice au manoir de Darkwind où vit son oncle Tulman. Elle doit prouver que celui-ci a perdu la raison et le faire interner pour qu’il cesse de dilapider la fortune familiale. À Darkwind, Katharine rencontre un vieil homme excentrique, mais surtout génial, qui se consacre à l’invention d’automates extraordinaires. Rares sont les privilégiés qui ont le droit de pénétrer dans son atelier. Parmi eux, Lane, son ombrageux apprenti et Ben, un brillant étudiant en sciences. Tous deux défendent farouchement Tulman par dévouement mais aussi parce qu’il fait vivre sur son domaine des centaines de personnes qu’il a arrachées à la misère. Bien vite, Katharine doute : l’héritage familial mérite-t-il qu’on y sacrifie son oncle et les familles qu’il protège ? A la demande insistante des domestiques de l’oncle Tulman, Katharine accepte de rester un mois à Darkwind avant de prendre une décision. Trente jours au cours desquels elle se rendra complice d’espionnage, échappera de justesse à la mort et tombera amoureuse… 



Mon avis

J'ai lu ce livre dans le cadre de l'opération "Masse critique Babelio".
Comme c'est un roman destiné à la jeunesse, je me suis impliquée dans l'histoire en tant qu'adolescente (enfin j'ai fait mon maximum !) afin de rendre ma critique la plus juste possible.
Ma première remarque concerne l'écriture de Sharon Cameron que j'ai trouvée très adaptée au public visé. Les descriptions sont précises mais ne s'étendent pas inutilement. Le rythme est plutôt rapide, les événements s'enchaînent  ce qui peut éviter l'ennui des jeunes lecteurs.
Ma seconde remarque porte sur le contenu : on se laisse facilement prendre par l'intrigue et par des personnages très attachants. La chronologie est cohérente et l'illustration des inventions extraordinaires de l'oncle loufoque est assez pertinente.
C'est un livre que je pourrais offrir sans hésiter, plutôt à une fille car ce roman m'a semblé d'une sensibilité plutôt féminine par son cadre et ses protagonistes. C'est romantique, légèrement gothique, un soupçon envoûtant et mystérieux. Il m'est arrivé aussi, au cours de cette lecture, d'avoir une petite pensée pour Jules Verne...
Pour conclure, j'ai trouvé ce livre très sympathique !

Le début de l'histoire...



Quelques extraits

"J'ai senti une pression sur ma nuque, impossible de savoir si c'était mes cheveux qui se hérissaient d'horreur ou bien ma propre main qui m'enserrait le cou."

"J'ai relevé la tête. J'avais raté le chemin menant au potager. Darkwind se dressait face à moi, dans toute son immensité, ses pierres ocre me renvoyaient les rayons du soleil en plein visage. Une brise violente soulevait mes cheveux dans mon dos."

Abbaye de Welbeck en Angleterre dont s'est inspirée Sharon

1 commentaire:

  1. Je suis d'accord avec toi, c 'est un livre bien sympathique à lire! :)

    RépondreSupprimer